Un pôle santé d'excellence de prise en charge multidisciplinaire médico-chirurgicale des pathologies loco-motrices, que vous soyez sportifs ou non

Présentation : la Récupération Rapide après Chirurgie

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email

La RRAC, qu'est ce que c'est ?

La récupération améliorée après chirurgie (RAAC) est apparue dans les années 1990.

Elle a pour principe d’adopter une vision globale (pré, per et post- opératoire) de la prise en charge du patient pour favoriser la récupération précoce de ses capacités après l’intervention.

La RRAC : l'hospitalisation mieux et moins longtemps

La prise en charge, que doit toute équipe médico-chirurgicale aux patients, commence déjà avant l’intervention chirurgicale pour se poursuivre au-delà de la sortie de l’hôpital. La durée de l’hospitalisation varie théoriquement de quelques jours à plus de deux semaines (en fonction du déroulement des événements). Au-delà de la surveillance médicale nécessaire et habituelle, le confort et la sécurité de tout opéré pendant cette période sont des priorités absolues.

Il est maintenant démontré qu’une modification partielle de la prise en charge (avant pendant et après l’intervention chirurgicale) pourrait non seulement raccourcir la durée du séjour après chirurgie, mais aussi réduire le risque de complications générales. Votre participation et votre adhésion sont essentielles pour la réussite de cette prise en charge dont la finalité est l’amélioration de la qualité des soins et la réduction de l’agression chirurgicale.

Les modifications partielles appliquées vous seront expliquées avant l’intervention.

Elles concernent :

La période avant l'intervention

  • ⊗ Une préparation à l’intervention peut être nécessaire avec :
    • – de possibles corrections d’anomalies sur les analyses sanguines (prescription de fer ou de cure d’EPO en cas d’anémie, équilibrage d’un diabète en cas d’HbA1c > 8,5)
    • – réalisation d’un scanner pré-opératoire en cas de prothèse sur mesure ou de planification 3D sur mesure
    • – réalisation d’une kinésithérapie pré-opératoire pour une première prise de contact avec votre kinésithérapeute et prévoir les séances de kinésithérapie post-opératoires, pour préparer votre articulation à la chirurgie, apprendre le béquillage, les exercices d’auto-rééducation
  • ⊗ Un jeûne strict même aux liquides depuis la veille de l’intervention n’est plus nécessaire, il vous sera proposé de boire du liquide sucré jusqu’à deux heures avant l’intervention chirurgicale.
  • ⊗ Une prémédication la veille de l’intervention ne sera pas réalisée de manière courante. Si vous stressez par rapport à l’intervention (ce qui serait compréhensible), vous pourriez en discuter avec l’équipe et en parler lèvera une grande partie de votre stress.

L'intervention chirurgicakle et la technique anesthésique proprement dite

  • ⊗ Une voie d’abord mini-invasive et la moins agressive possible sera privilégiée, sauf contre-indication.
  • ⊗ En principe, le chirurgien ne met pas (ou peu) de drain à la fin de l’intervention
  • ⊗ Vous choisirez votre type d’anesthésie (générale ou rachianesthésie) avec l’anesthésiste, en fonction de vos antécédents et de vos souhaits
  • ⊗ En cas de rachianesthésie, vous pourrez bénéficier pendant l’intervention, si vous le souhaitez, d’une séance d’hypnose par une de nos infirmières anesthésistes diplômées ou écouter votre musique.
  • ⊗ Dans tous les cas, vous bénéficierez d’une anesthésie multimodale ainsi que d’une infiltration locale d’analgésiques par votre chirurgien, permettant une antalgie complète et d’éviter l’utilisation de la morphine, source de complications et de retard à la récupération

La période après l'intervention

  • ⊗ Vous bénéficierez d’une cryothérapie immédiate dès la salle de réveil, pour prévenir les douleurs et l’œdème post-opératoires
  • ⊗ Vous n’aurez pas d’immobilisation après l’opération et vous serez encouragé(e) à mobiliser votre membre et articulations dès la salle de réveil
  • ⊗ Vous serez encouragé(e) à vous lever l’après-midi même de l’intervention si votre état le permet, et de bénéficier d’une première séance de kinésithérapie.
  • ⊗ Il vous sera proposé l’ingestion d’aliments liquides puis solides très rapidement après l’intervention.
  • ⊗ Si une sonde urinaire a été mise, elle sera enlevée le lendemain de l’intervention, pour un meilleur confort. Il est possible (mais c’est rare) que vous ayez des difficultés à uriner tout(e) seul(e). L’équipe médicale serait alors amenée à remettre une sonde urinaire pendant quelques jours.
  • ⊗ Dès que votre état de santé le permet et en l’absence de toute complication chirurgicale, la sortie de l’hôpital sera envisagée.

Votre participation est essentielle : vous devenez ainsi un acteur de votre récupération

Vous soigner dans les meilleures conditions et vous assurer un meilleur confort post-opératoire sont des priorités absolues pendant tout le séjour au IACOS.

Vous devenez ainsi un acteur principal des soins auxquels vous aurez été préparé(e):

    • – compréhension du principe de la procédure de soins
    • – boisson à prendre deux heures avant l’intervention
    • – gestion autonome de la douleur
    • – signalements d’éventuels signes inhabituels en post-opératoire
    • – réalimentation et déambulation précoce
    • – remplissage d’un carnet de bord journalier
    • – acceptation de la sortie, etc.

NB : Si les conditions personnelles ne permettent pas une sortie rapide de l’hôpital, toutes les mesures nécessaires sont prises bien avant la programmation de l’intervention pour trouver une solution adéquate. D’autant qu’il est maintenant admis qu’un séjour inutilement prolongé à l’hôpital n’est pas sans risque.

Intérêts : la RRAC, pour quoi faire ?

Ses objectifs

♦ Informer le patient et le former à la démarche

♦ Anticiper l’organisation des soins et la sortie du patient

♦ Lutter contre les facteurs qui freinent la pleine récupération du patient (stress, douleur, perte d’autonomie)

Ses bénéfices

Une meilleure implication et satisfaction du patient

♦ Une réduction des complications post-opératoires

♦ Une durée de séjour plus courte à l’hôpital

Toute l’équipe du IACOS (chirurgiens, anesthésistes, rééducateurs, infirmiers, aides-soignants, diététiciens, kinésithérapeutes) est

unie autour de vous pour faire réussir cette réhabilitation améliorée.

RRAC prothèse hanche genou
RRAC prothèse hanche genou

Découvrez aussi nos dernière actualités

Shopping Basket